Accueil » ACTUALITE » Gaz industriels et médicaux. RayanOx réalise ses premières exportations d’argon

Gaz industriels et médicaux. RayanOx réalise ses premières exportations d’argon

L’entreprise « RayanOx », spécialisée dans la production des gaz médicaux et industriels, a réalisé ses premières exportations d’argon vers la France et l’Italie, a annoncé l’entreprise dans un communiqué.

Deux conteneurs citernes (Iso-tank) de plus de 20 tonnes chacun ont été expédiés vers la France et l’Italie, selon la même source, précisant que ces deux premières opérations « seront suivies par d’autres livraisons qui s’étaleront jusqu’à décembre 2023 ».  « D’autres clients d’Europe viennent de confirmer leurs commandes que nous allons livrer dès l’obtention des autorisations d’export », souligne par ailleurs cette entreprise privée, ajoutant que son usine est dotée d’un laboratoire de contrôle qui veille à la conformité et la qualité des produits, à travers des tests et des analyses de convenance. Lancée en 2017, l’usine RayanOx est entrée en exploitation au deuxième semestre 2021, contribuant à faire face à la demande d’oxygène durant la pandémie de Covid-19. Cette usine, située à Bethioua (Oran) s’étend sur une superficie de plus de 24.000 m2. Elle compte, en plus du bloc administratif, 5 unités dédiées à la séparation de l’air ASU pour la production de l’oxygène notamment, à la production de protoxyde d’azote, de CO2, d’acétylène et au remplissage et mélange de gaz médicaux et industriels. Ses produits sont destinés principalement aux secteurs de la santé, l’industrie agroalimentaire, l’énergie et la pétrochimie l’environnement et l’agriculture, outre les gaz spéciaux dédiés à des applications spécifiques. Il est a noter que l’argon est considéré comme un gaz rare, il est chimiquement inerte, et c’est une alternative bon marché lorsque l’azote n’est pas suffisamment inerte, il a une faible conductivité thermique (c’est donc un isolant thermique). Ses propriétés électroniques (ionisation, spectre d’émission) sont mises à profit dans certaines applications d’éclairage. L’argon est utilisé dans certains procédés industriels à haute température au cours desquels des substances chimiquement inertes tendent à devenir réactives. Une atmosphère d’argon est ainsi utilisée dans les fours électriques à électrodes de graphite afin de prévenir la combustion de ce matériau. L’argon est parfois utilisé pour éteindre des incendies en préservant les équipements de valeur, comme des serveurs informatiques, qui seraient endommagés par l’utilisation d’eau ou de mousses. Dans le domaine medical, des procédures de cryochirurgie telles que la cryoablation utilisent l’argon liquide pour détruire des tissus comme des cellules cancéreuses. On a pu l’employer dans une procédure dite argon-enhanced coagulation, qui est une forme d’électrochirurgie par torche à plasma, mais qui présente un risque d’embolie gazeuse matérialisé par la mort d’au moins un patient. Des lasers bleus à argon sont utilisés en chirurgie pour la suture des artères, détruire des tumeurs, en chirurgie oculaire, ou encore pour l’électrocoagulation par voie endoscopique de lésions responsables de saignements digestifs. L’argon a également été expérimenté pour remplacer l’azote dans le gaz respiratoire appelé Argox afin d’accélérer l’élimination de l’azote dissous dans le sang.

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les vols internationaux transférés à la nouvelle aérogare

La compagnie aérienne nationale « Air ...

Sonelgaz Le problème de recouvrement des créances entrave la réalisation des investissements programmés

Le PDG du Groupe Sonelgaz, ...

Belaribi. Près de 30.000 logements AADL distribués en novembre

Le ministre de l’Habitat, de ...

Le Président Tebboune reçoit l’ambassadeur du Ghana

Le président de la République, ...

Les relations historiques profondes algéro-indonésiennes évoquées à Alger

Le président de la Cour ...