Accueil » ÉCONOMIE » Un objectif de 250 véhicules par jour à la fin du mois de juillet prochain : Démarrage de la ligne de production de fiat Doblo a l’usine de Tafraoui

Un objectif de 250 véhicules par jour à la fin du mois de juillet prochain : Démarrage de la ligne de production de fiat Doblo a l’usine de Tafraoui

L’usine FIAT de Tafraoui (W. Oran) a franchit une nouvelle étape de son développement avec l’entrée en activité d’une deuxième ligne de montage moderne et automatisée, dédiée à l’assemblage du nouveau Fiat Doblò qui est produit selon les standards de qualité internationaux de Stellantis, a annoncé Fiat El Djazair jeudi dernier. Les premiers véhicules sont en cours de distribution à travers le réseau de FIAT El Djazair.

Avec ses 850 collaborateurs, l’usine FIAT de Tafraoui est en pleine montée en cadence. Elle est à 46 véhicules par jour avec l’objectif d’atteindre 250 véhicules par jour à la fin du mois de juillet ; et ceci grâce à la mise en place d’une troisième équipe qui portera l’effectif total de l’usine à 1200 personnes, incluant des équipes dédiées au ferrage et à la peinture. A ce jour, Stellantis a dispensé à ses équipes de l’usine de Tafraoui, 130 000 heures de formation dédiées aux métiers de l’industrie automobile tels que le montage, la qualité et la logistique, dont 34 000 heures à l’étranger. Avec un objectif de produire plus de 40 000 véhicules et d’atteindre un taux d’intégration locale supérieur à 10% d’ici la fin de l’année, l’usine produira 7000 Fiat Doblò et 1000 Fiat 500 à la fin du mois de juillet afin de répondre aux commandes des clients Algériens. Cette nouvelle étape est un jalon important dans la montée en puissance de l’usine de Tafraoui et un nouveau signe de notre volonté de créer de la valeur ajoutée à travers l’intégration locale et le transfert de connaissances » a déclaré Raoui Beji, Président- Directeur Général de FIAT El Djazaïr.

Pour rappel, l’usine FIAT de Tafraoui inaugurée le 11 décembre dernier a été construite et mise en opération en un temps record d’un an. L’usine produira 90 000 véhicules en CKD, d’ici 2026, avec un taux d’intégration de plus de 35 %, soit deux ans avant le seuil réglementaire de 30% prévu en 2028. Cette ambition illustre l’engagement à long terme de Stellantis dans le développement de l’industrie automobile algérienne, la création d’emplois et le transfert de technologie.

Belmadani Mohamed Hamza

À propos CHAWKI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Fibre optique: Aoun affirme l’accélération du processus d’augmentation de la production locale

Le ministre de l’Industrie et ...

Sonatrach: accroissement des quantités de gaz naturel acheminées vers la Slovénie

Le groupe Sonatrach a signé ...

Création d’une entreprise publique de développement des cultures agricoles stratégiques

Le ministre de l’Agriculture et ...

Agriculture: les indicateurs clés du 3e recensement général

Le troisième recensement général de ...

L’organisation par l’Algérie de l’IATF en 2025 réaffirme sa place en tant que locomotive du développement en Afrique

Le ministre du Commerce et ...