Accueil » ORAN » Un crime qui défigure l’image de la ville

Un crime qui défigure l’image de la ville

Le vol du mobilier urbain  a pris des proportions alarmantes ces derniers mois à Oran. Le wali Said Saayoud  a fait hier (Dimanche) un constat amer lors d’une visite au quartier de Fellaoucen (Ex-Barki). Il a affirmé que même les panneaux de signalisation n’ont pas échappé aux actes de vol. Il a observé également le saccage d’une clôture d’une place publique située en face de la mosquée Emir Abdelkader en faisant un tour chez un récupérateur installé sur la voie publique. Le wali a observé de près l’ampleur du désastre, « Ce qui se passe est plus qu’un délit, l’état fourni des efforts considérables, on s’épuise afin de finaliser les travaux des projets, ces vols engendrent également des pertes pour les caisses de l’état, je demande à ces individus derrière ces actes d’arrêter ces dépassements. Ces actes de vandalisme qui ont touché des quartiers de la ville doivent cesser » dira le wali, qui a détaillé l’ampleur de ce phénomène, qui n’a pas épargné les couvercles des avaloirs, l’éclairage publics et les conduites d’irrigation des espaces verts. Il a lancé dans ce cadre un appel au citoyens pour aider les services concernés à lutter contre ce phénomène en dénonçant les individus. «Avant-hier, sur la route du périphérique, Sonatrach a installé des drapeaux, la nuit, des malfaiteurs l’ont dérobé, c’est un acte illégal » précise le wali. Notons qu’à Oran ces derniers mois, le phénomène du vol des objets métalliques sur les rues a ciblé plusieurs quartiers, panneaux de signalisation, chaises, couvercles d’avaloirs, bacs à ordures, mur de clôture. A cela s’ajoute le saccage des transformateurs électriques et le vol des câbles. Les services de sécurité fournissent des efforts pour démanteler les bandes  qui sont derrière ces dépassements. Mais la vigilance doit redoubler pour minimiser les préjudices, comme les collectivités locales ont remplacé ces objets après ces actes de vandalisme, mais en vain. Ce phénomène persiste toujours notamment à l’est de la ville. Récemment, même des avaloirs situés en face du nouveau complexe sportif de Belgaid n’ont pas échappé au vol. ce qui démontre que ces individus ne reculent devant rien à la recherche de tout ce qui est métallique ou fabriqué en plastique sur les rues et les artères de la ville.

À propos Belmadani Mohamed Hamza

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Une semaine théâtrale à Oran pour célébrer la Révolution de novembre 1954

L’association culturelle El Amal d’Oran ...

Saisie de plus d’un quintal de viande blanche et d’abats avariés

Les services de police ont ...

Économie circulaire. 1ière Conférence internationale à Oran

« L’entreprise, acteur incontournable de ...

15 blessés suite au renversement d’un bus à Bousfer

Le renversement d’un bus de ...

Le foncier octroyé aux investisseurs n’ayant pas concrétisé leurs projets sera récupéré. Les projets de plus de 70 investisseurs au point mort à Oran

 Suite aux dernières directives du ...