Accueil » ACTUALITE » Sonelgaz Le problème de recouvrement des créances entrave la réalisation des investissements programmés

Sonelgaz Le problème de recouvrement des créances entrave la réalisation des investissements programmés

Le PDG du Groupe Sonelgaz, Mourad Adjal a affirmé, mardi à Alger, que la problème de recouvrement des créances du Groupe auprès de ses clients (plus de 161 milliards de dinars) entrave la réalisation de ses investissements programmés. Lors d’une audience devant la commission de l’Agriculture, de la pêche, et de la protection de l’environnement à l’Assemblée populaire nationale (APN), M. Adjal a fait observer que les projets tracés par le Groupe requièrent des moyens financiers importants, d’où la nécessité d’accélérer le recouvrement des créances accumulées auprès des clients, foyers, administrations ou établissements économiques.  Les créances de Sonelgaz qui a décidé de s’abstenir de couper l’approvisionnement en électricité et en gaz durant la pandémie de Covid-19 ont augmenté de 61 milliards de dinars algériens à 214 milliards de dinars. La valeur des créances durant les derniers  mois a nettement baissé de 214 milliards dinars à 161 milliards dinars grâce à l’accélération de la cadence des opérations de recouvrement et aux campagnes de sensibilisation, a précisé M. Adjal appelant les citoyens et les établissements à s’acquitter de leur créances en vue de faire réussir les projets d’investissement dont Sonelgaz compte réaliser pour améliorer le service public. Concernant le raccordement des exploitations agricoles au réseau d’électricité, il a fait état de résultats positifs » prévoyant le raccordement de 30.000 exploitations jusqu’à la fin de l’année 2022 et 48.000 exploitations agricoles en 2023. Il a également fait part de la programmation de 6 projets à la wilaya de Biskra relatifs à la réalisation de station de transfert d’électricité à réaliser en début du premier trimestre de l’année 2023. Il a fait état, en outre, du lancement des travaux de transformateur électrique à la wilaya d’Adrar qui sera réalisé avant l’été de 2023, et ce, en vue d’améliorer le service public. Pour sa part, le président de la commission, Ali Bensebgag a mis en avant l’importance vitale du raccordement des exploitations agricoles en électricité compte tenu de leur contribution à la diversification des ressources de l’économie nationale. Les membres de la commission ont évoqué les préoccupations de raccordement des zones d’ombre en électricité et la nécessité de la révision de la tarification d’électricité pour les agriculteurs, ainsi que l’importance de mettre fin aux coupures récurrentes d’électricité dans certaines régions. APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La CNL tient une AG extraordinaire pour consacrer sa reconversion en Banque

La Caisse nationale du logement ...

L’Etat n’a épargné aucun effort pour améliorer les prestations de soins

Le ministre de la Santé, ...

Chanegriha préside l’ouverture d’un colloque international sur la géopolitique de l’extrémisme

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, ...

Le CNDH souligne les efforts de l’Etat en matière de prise en charge des personnes handicapées

 Le Conseil national des droits ...

Des commissions d’encadrement dépêchées dans toutes les wilayas pour la campagne labours-semailles

Le ministre de l’Agriculture et ...