Accueil » ÉCONOMIE » Sonatrach signe un protocole d’entente avec la Société nationale des pétroles du Congo

Sonatrach signe un protocole d’entente avec la Société nationale des pétroles du Congo

 Le groupe Sonatrach a signé à Alger, un protocole d’entente avec la Société nationale des pétroles du Congo, visant à renforcer la coopération entre les deux parties dans le domaine des hydrocarbures.

Ce protocole d’entente a été signé au siège de Sonatrach par le PDG du groupe, Toufik Hakkar, et le directeur général de SNPC, Maixent Raoul Ominga, en présence des cadres des deux parties.

Cet accord vise à asseoir les bases d’une collaboration « effective et durable », dans les domaines de l’exploration jusqu’à la commercialisation des hydrocarbures, y incluant le développement, le transport, la transformation, la distribution et l’approvisionnement de produits pétroliers.

Ce protocole d’entente comprend également l’échange d’expertise et d’expérience et le développement des compétences professionnelles et la formation du personnel de SNPC, a-t-on indiqué lors de la cérémonie de signature.

La signature de ce protocole entre dans le cadre de la visite qu’effectue la délégation de la SNPC conduite par son directeur général Maixent Raoul Ominga, accompagné de plusieurs directeurs généraux de filiales et de dirigeants de la compagnie.

Au cours de cette visite, prévue du 16 au 20 juillet en cours, la délégation congolaise visitera plusieurs installations de Sonatrach, tel que le champ pétrolier de Hassi Messaoud, le champ gazier de Hassi R’mel, la zone industrielle d’Arzew et la raffinerie d’Alger, ainsi que les institutions de formation notamment l’Institut algérien du pétrole (IAP) à Boumerdes et de Sonatrach Management Academy « SMA » à Oran.

Dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de signature, M. Hakkar a souligné que « la visite de la délégation congolaise intervient dans le cadre de la coopération initiée suite aux réunions de l’Organisation des producteurs africains de pétrole (APPO), affirmant que cette visite permettra à la délégation de connaître Sonatrach et de partager l’expérience et l’expertise avec ses cadres sur toute la chaîne pétrolière et gazière ».

« Nous travaillons ensemble sur un partage de cette expérience à travers les centres de formation de Sonatrach, l’IAP et l’école SMA. Cette coopération va permettre à nos deux de compagnies de se connaître mieux et de chercher des opportunités de partenariat et développer ainsi la coopération Sud-Sud », a-t-il ajouté, tout en assurant que les deux compagnies ont « beaucoup d’atouts » pour développer ce partenariat.

A travers ce protocole d’entente, les deux compagnies « vont travailler ensemble pour développer un modèle de transition énergétique d’une manière à répondre et respecter les objectifs de développement des deux parties et pour chercher la voie de l’Afrique », a-t-il encore soutenu.

Le PDG a précisé que cet accord va permettre aux deux compagnies de travailler ensemble dans le domaine de l’exploration au Congo, un pays qui dispose selon lui d’importante réserves en hydrocarbures, indiquant que des commissions mixtes seront installées à cet effet.

De son côté, le directeur général de la SNPC a mis en avant les relations de coopération existantes entre la République du Congo et l’Algérie, notamment à travers les différentes réunions tenues pour relancer l’APPO, dans un contexte économique particulier.

A ce propos, il a affirmé que « les deux compagnies devaient renforcer la coopération Sud-Sud pour éviter de nouvelles surprises », assurant que « la délégation congolaise est venue chercher auprès de Sonatrach un partenariat solide et durable ».

Affirmant que l’Algérie et Sonatrach sont un exemple à suivre dans le domaine de l’énergie, M. Ominga a souligné que sa visite au niveau de la compagnie algérienne et de ses installations « permettra à la délégation de repartir avec un bon témoignage auprès des autorités congolaises, à leur tête le chef de l’Etat et le ministre des Hydrocarbures ».

Il a rappelé, dans ce contexte, le soutien apporté par Sonatrach en 1974 à la République du Congo dans le domaine des hydrocarbures, ajoutant que la société congolaise des pétroles compte beaucoup sur l’expertise de Sonatrach, qualifié de société « exemplaire », pour « renouveler cette coopération ».

APS

À propos CHAWKI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

L’organisation par l’Algérie de l’IATF en 2025 réaffirme sa place en tant que locomotive du développement en Afrique

Le ministre du Commerce et ...

AAPI : plus de 400 nouvelles assiettes foncières proposées à partir de la semaine prochaine

L’Agence algérienne de promotion de ...

Internet fixe et mobile: 53,62 millions d’abonnés en 2023 en Algérie

Plus de 53,62 millions d’abonnés ...

Saison estivale: 42 vols hebdomadaires supplémentaires vers et depuis 11 aéroports intérieurs

La compagnie aérienne nationale Air ...

Algérie Télécom: augmentation exceptionnelle du débit internet pour une durée d’un mois

Algérie-Télécom a procédé à une ...