Accueil » ACTUALITE » Signature d’une convention de partenariat entre Tosyali et le COJM. «Le rôle de Tosyali sera historique dans la réussite des JM2022»

Signature d’une convention de partenariat entre Tosyali et le COJM. «Le rôle de Tosyali sera historique dans la réussite des JM2022»

Une convention de  sponsoring entre le groupe industriel Tosyali et le comité d’organisation des jeux méditerranéens (COJM) a été signée hier au siège de la société à Betouhia. Lors de cette cérémonie le Cojm a été représenté par le Commissaire Président de la 19ème édition des Jeux Méditerranéens Mohamed Aziz Derouaz, et le Groupe Tosyali, représenté par Alp Topcuoğlu membre du conseil d’administration en présence de Fuat Tosyali fondateur et président de l’entreprise. Lors d’un point de presse qui a suivi la signature de la convention entre les deux parties, Mohamed Aziz Derouaz a salué la signature de cette convention et l’apport de Tosyali qui a permis de régler la situation financière avec quelques partenaires du COJM et avancé les préparatifs. «Le rôle de Tosyali sera historique dans la réussite des jeux méditerranéens 2022» dira t’il. Pour sa part, Alp Topcuoğlu a rappelé que Tosyali est une société algérienne et citoyenne, qui est mobilisée pour être au service de la ville d’Oran ». Il est à rappeler que  « Tosyali Algérie » est le leader du domaine sidérurgique en Algérie. Le complexe tout intégré est situé dans la zone industrielle de Bethioua à 30km d’Oran. En 2013, le premier investissement de 500 millions de dollars est dédié à la création d’unités pour la production de rond à béton, l’un des matériaux de constructions le plus demandé dans le pays. La capacité de production initiale est de 1,2 millions de tonnes de rond à béton par an qui répondent à 28% de la demande du marché national. Ce premier investissement couvre non seulement une part importante de la demande et réduit du même coup l’importation ce qui permet une économie de devises remarquable. Dans le processus de fabrication d’acier liquide de Tosyali Algérie c’est les déchets ferreux de tout le pays qui sont utilisés comme matière première. L’environnement en bénéfice et les ressources de production sont locales. Grâce à cet investissement c’est plus de 1 000 emplois directs qui ont été créées dans la région du complexe réduisant le chômage de façon conséquente. Tosyali Algérie crée aussi des postes à forte valeur ajoutée et des opportunités de carrière intéressantes pour les diplômés d’universités techniques de la région.Tout comme le rond à béton, le fil machine souffre lui aussi d’une forte demande et de l’importation de ce produit vital pour le développement. Un investissement de 250 millions de dollars est réalisé pour la construction d’une unité de production de fil machine. Encore une fois des emplois sont créés, et la matière première pour la fabrication de dizaines de produits tels que treillis métalliques, fils métalliques, clous, vis etc est enfin disponible sur le marché Algérien et issu d’une production locale. Tosyali répond à 60% des besoins du pays pour cette matière première. Après avoir répondu à une grande partie de la demande en produits de fer du pays, Tosyali Algérie poursuit son développement avec des investissements record qui dépassent les 2.5 milliards d’euros. La 3ème étape du projet a pour but d’augmenter drastiquement la capacité de production de rond à béton. Pour ce faire une aciérie d’une capacité de 2,2 millions de tonnes de fer liquide pour la production de billettes qui serviront à la fabrication de rond à béton à vu le jour. C’est aussi 2 nouveaux laminoirs de rond à béton qui seront alimentés par cette nouvelle aciérie. Pour parfaire l’intégration du minerai de fer au produit fini, Tosyali Algérie se dote d’une unité de production de pellet. C’est elle qui transforme le minerai de fer en boulettes appelés pellets avec une capacité de production de 4 millions de tonnes par an. Ce produit alimente la plus importante unité de réduction directe au monde. Cette unité réduit le minerai de fer aggloméré (pellet) pour son utilisation dans les fours à arcs. L’unité de DRI a une capacité de production de HDRI et CDRI (Hot and cold) de 2,5 millions de tonnes par an. En parallèle une unité de fabrication de tubes spirale destinés au transport de gaz, d’hydrocarbures et d’eau et aussi destiné à la construction est lancée. Fin 2018 le méga projet est opérationnel et conforte sa place de joyau et de fierté de l’industrie algérienne.

À propos Belmadani Mohamed Hamza

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La CNL tient une AG extraordinaire pour consacrer sa reconversion en Banque

La Caisse nationale du logement ...

L’Etat n’a épargné aucun effort pour améliorer les prestations de soins

Le ministre de la Santé, ...

Chanegriha préside l’ouverture d’un colloque international sur la géopolitique de l’extrémisme

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, ...

Le CNDH souligne les efforts de l’Etat en matière de prise en charge des personnes handicapées

 Le Conseil national des droits ...

Des commissions d’encadrement dépêchées dans toutes les wilayas pour la campagne labours-semailles

Le ministre de l’Agriculture et ...