Accueil » ÉCONOMIE » Réunion des gouverneurs des banques centrales arabes à Alger: L’Algérie prête à renforcer l’action arabe commune

Réunion des gouverneurs des banques centrales arabes à Alger: L’Algérie prête à renforcer l’action arabe commune

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a réitéré dimanche à Alger, lors de l’ouverture de la 47e réunion annuelle des gouverneurs des banques centrales et des institutions monétaires arabes, la pleine disposition de l’Algérie à soutenir tous les efforts visant le renforcement de la coopération arabe, saluant le soutien constant du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à ces efforts.

Intervenant à l’ouverture de cette réunion, qui se tient sous le haut patronage du président de la République, le Premier ministre a indiqué que « l’Algérie a toujours soutenu la stabilité financière et monétaire dans la région arabe, et que son engagement envers ces principes restera constant», insistant sur l’action arabe commune pour renforcer la stabilité financière, booster la croissance économique et améliorer la qualité de vie des citoyens arabes, autant d’objectifs à réaliser avec le concours des banques centrales et les institutions monétaires arabes qui pourraient jouer un rôle central à cet effet.

Dans cette perspective, M. Benabderrahmane a affirmé que « les pays de notre région doivent saisir l’importance de l’innovation et de la transformation numérique dans le secteur financier », rappelant que « l’Algérie, grâce notamment à sa nouvelle loi monétaire et bancaire, avance dans la numérisation de son économie tout en veillant à la sécurité et à la fiabilité de ses systèmes financiers ».

Il a également salué dans ce contexte le lancement en 2018 par le Fonds monétaire arabe (FMA) de la plateforme « Buna » conformément aux normes, exigences et principes internationaux du marché financier mondial, une action arabe commune visant, a-t-il dit, à améliorer l’infrastructure des paiements dans le monde arabe afin de faciliter et de sécuriser les échanges commerciaux et les investissements, en connectant, via cette plateforme, de nombreuses banques centrales et commerciales arabes.

M.Benabderrahmane a évoqué le financement externe des besoins financiers de certains pays arabes, sur fond de la hausse des taux d’intérêt mondiaux, ayant engendré une hausse de la dette des Gouvernements de plusieurs pays, la dette générale des pays arabes étant estimée à plus de 360 milliards de dollars, suscitant « un problème urgent pour les politiques publiques concernant les moyens de les adapter pour en réduire l’impact sur la situation économique générale et la stabilité financière des pays arabes en la conjoncture actuelle ».

Il a estimé, dans ce sens, que l’action arabe commune « permettra de surmonter toutes les difficultés auxquels nous faisons face », qualifiant le Fonds monétaire arabe (FMA) d’institution solide, à même d’apporter à nos pays arabes un important soutien financier et technique, indispensables pour surmonter la phase actuelle ».

Le Premier ministre a affirmé que cette réunion constitue une occasion pour appuyer le rôle important des banques centrales et des institutions monétaires arabes, l’objectif étant de renforcer la coopération et de favoriser l’échange d’expertises entre pays arabes concernant le domaine de travail des banques centrales.

La réunion permettra, en outre, de coordonner, voire d’unir les efforts des pays arabes face aux défis actuels, notamment en ce qui concerne les politiques financières et monétaires, l’inclusion financière et le renforcement du numérique en termes de services financiers, a-t-il soutenu, souhaitant voir les travaux de la réunion aboutir à des débats et des décisions fructueuses.

 

Hausse du PIB de l’Algérie à 233 milliards USD, celui par habitant à 5187 USD en 2022

 

Concernant l’Algérie, M. Benabderrahmane a indiqué que les indicateurs macroéconomiques et financiers du pays ont connu « une évolution remarquable » en dépit des crises qu’a connues le monde. Le PIB, après sa réévaluation à travers le rebasage, a atteint 233 milliards USD en 2022 et celui moyen par habitant 5187 USD de la même année.

« L’Algérie tend à préserver le pouvoir d’achat du citoyen par la subvention des produits de large consommation dans le cadre d’une politique économique efficace face à l’inflation, notamment en ce qui concerne l’importation », a-t-il dit.

La balance commerciale de l’Algérie a enregistré un excédent de 26 milliards USD en 2022 et devrait se poursuivre avec la même cadence en 2023 en dépit du recul des prix des hydrocarbures par rapport à 2022, a fait savoir le Premier ministre qui a indiqué que l’Algérie « poursuit sa stratégie visant la diversification de l’économie et de ses sources de revenus et l’élargissement de ses investissements les plus productifs ».

L’ouverture de la réunion a été marquée par la présence du ministre d’Etat, conseiller du président de la République, Abdelaziz Khellaf, du conseiller du président de la République chargé des affaires économiques, Yacine Ould Moussa, du ministre des Finances, Laaziz Faid, du gouverneur de la Banque d’Algérie et président de la session actuelle de la réunion, (BA), Salah Eddine Taleb du directeur général et président du Conseil d’administration du Fonds monétaire arabe, Abdul Rahman Ben Abdullah Al Humaidi, des gouverneurs des banques centrales et des institutions monétaires arabes, des représentants d’institutions financières et monétaires internationales et arabes et des ambassadeurs accrédités en Algérie.

APS

À propos CHAWKI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Internet fixe et mobile: 53,62 millions d’abonnés en 2023 en Algérie

Plus de 53,62 millions d’abonnés ...

Saison estivale: 42 vols hebdomadaires supplémentaires vers et depuis 11 aéroports intérieurs

La compagnie aérienne nationale Air ...

Algérie Télécom: augmentation exceptionnelle du débit internet pour une durée d’un mois

Algérie-Télécom a procédé à une ...

GIE Monétique: lancement de l’interopérabilité des paiements mobiles au cours de l’année 2024

Le projet d’interopérabilité entre les ...

Le secret de la réussite des entreprises industrielles lié à l’augmentation du taux d’intégration

Le ministre de l’Industrie et ...