Accueil » ORAN » Pêcherie d’Oran. Vers la délocalisation des 24 familles de l’APC d’Oran

Pêcherie d’Oran. Vers la délocalisation des 24 familles de l’APC d’Oran

Par: NORY.B

Sans la mise en place, préalablement, d’un circuit de routes modernes et adaptées au trafic, tout plan visant à moderniser la partie est de la wilaya vers la corniche oranaise indépendamment de sa vocation de chacun de ses pôles et sous-pôles- ne serait qu’une annonce pompeuse. Le mégaprojet de modernisation du grand Oran, conçu et mené par la wilaya, part d’ailleurs de ce principe.En effet, suggérées par l’étude technique, présentée en 2017, à la wilaya, relative à la configuration d’entrelacement entre la pénétrante portuaire et le centre-ville d’Oran, c’était le scénario d’un prolongement de cette liaison autoroutière dans l’enceinte portuaire et sa jonction avec la Corniche-ouest à hauteur de la Pêcherie qui avait été retenu, en fin de compte par le wali d’alors.Ceci étant,  les 24 logements de la pêcherie d’Oran appartenant à l’APC d’Oran seront  « normalement »démolis et les 24 familles délocalisées.  Ces dernières ( 24 familles) habitent depuis le règne de Tayeb Zitouni en tant que P/APC ( 1997-2002). « Le port d’Oran est condamné à s’ouvrir sur la ville. Il y a au fond un cumul d’erreurs. Sans vouloir faire la rétrospective des faits, il est grand temps de corriger la situation. Nous sommes à pied d’œuvre », selon un responsable local.L’étude en question devait déterminer les futures constructions à bâtir et leurs vocations et à définir également les aménagements urbains à apporter ainsi que les constructions d’utilité publique à réaliser comme un poste de police, le siège de l’EGPP, une antenne de la direction de la Pêche et des Ressources halieutiques et des cases pour les pêcheurs. Les anciennes bâtisses donnant sur la mer devront être rasées pour dégager la vue et pour être remplacées par des restaurants, des terrasses, une aire de repos et autres structures qui ne doivent pas altérer la vue panoramique qu’offre ce site. Le budget, la durée des travaux et d’autres détails techniques devaient être définis à l’issue de la finalisation de l’étude de faisabilité. S’agissant d’un projet plutôt « léger » qui ne demande pas beaucoup de temps, il devra être réceptionné avant les JM-2022.

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Oran. Un colloque international sur l’histoire du mouvement médical en Afrique du Nord

Un colloque international  sur le ...

Une semaine théâtrale à Oran pour célébrer la Révolution de novembre 1954

L’association culturelle El Amal d’Oran ...

Saisie de plus d’un quintal de viande blanche et d’abats avariés

Les services de police ont ...

Économie circulaire. 1ière Conférence internationale à Oran

« L’entreprise, acteur incontournable de ...

15 blessés suite au renversement d’un bus à Bousfer

Le renversement d’un bus de ...