Accueil » ACTUALITE » L’Algérie parmi les deux premiers candidats pour abriter le siège de l’AMA

L’Algérie parmi les deux premiers candidats pour abriter le siège de l’AMA

La candidature de l’Algérie pour abriter le siège de l’Agence africaine du médicament (AMA) arrive avec celle du Rwanda parmi les deux premières du classement, a annoncé un communiqué du ministère de l’Industrie pharmaceutique. Les conclusions du rapport des travaux de la Première Conférence des Etats Parties au Traité portant création de l’Agence africaine du médicament (AMA), tenus du 1er au 3 juin à Addis-Abeba, font ressortir que la candidature de l’Algérie arrive avec celle du Rwanda parmi les deux premières du classement, a annoncé le ministère, précisant que l’Algérie dépasse ainsi dans le classement la Tunisie, le Maroc, le Zimbabwe, l’Ouganda, la Tanzanie et l’Egypte.

Le siège de l’Agence Africaine du Médicament (AMA) sera déterminé en juillet prochain, lors du Conseil exécutif réunissant les ministres des Affaires étrangères de l’Union africaine (UA). Le Conseil exécutif de l’UA devra porter son choix sur une shortlist des meilleures candidatures en application des recommandations de la Conférence des états parties. Les travaux de cette rencontre ont été consacrés à l’adoption du règlement intérieur de l’Agence Africaine du médicament et à l’examen des rapports des missions d’évaluation effectuées dans les huit  pays africains candidats pour abriter le siège de cette importante Agence continentale,explique la même source. « Forte de ses ressources institutionnelles, règlementaires et humaines et du développement sans précédent de son industrie pharmaceutique, mais aussi des garanties offertes à l’AMA, en application des instructions et du programme du président de la République, la candidature de l’Algérie apparaît désormais comme favorite pour accueillir le siège de cette Agence », souligne le communiqué. Conduite par le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed,  et assistée par la représentation diplomatique algérienne à Addis-Abeba, la délégation algérienne, s’est félicitée de la conclusion des travaux tout en réaffirmant l’importance stratégique de cette agence dans le renforcement des capacités des Etats parties et la mutualisation des ressources et expertises africaines pour le développement de la production pharmaceutique a même d’assurer la souveraineté sanitaire du continent, ajoute le communiqué.                                                                                                              APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La CNL tient une AG extraordinaire pour consacrer sa reconversion en Banque

La Caisse nationale du logement ...

L’Etat n’a épargné aucun effort pour améliorer les prestations de soins

Le ministre de la Santé, ...

Chanegriha préside l’ouverture d’un colloque international sur la géopolitique de l’extrémisme

Le Général d’Armée, Saïd Chanegriha, ...

Le CNDH souligne les efforts de l’Etat en matière de prise en charge des personnes handicapées

 Le Conseil national des droits ...

Des commissions d’encadrement dépêchées dans toutes les wilayas pour la campagne labours-semailles

Le ministre de l’Agriculture et ...