Accueil » ACTUALITE » L’Algérie avance à pas sûrs vers le parachèvement de l’édification de l’Algérie nouvelle

L’Algérie avance à pas sûrs vers le parachèvement de l’édification de l’Algérie nouvelle

L’Algérie, qui s’est engagée sur la voie du changement dans le cadre d’un plan global de redressement national, avance à pas sûrs et réels vers le parachèvement de l’édification de l’Algérie nouvelle, relève la revue El Djeïch dans son dernier numéro. « Depuis l’élection, il y a trois ans, du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la magistrature suprême, l’Algérie a connu de grandes transformations et un développement remarquable à plusieurs niveaux », note le mensuel dans son Editorial intitulé « Des réalisations à la hauteur des aspirations ». Depuis cette date, le Président Tebboune « a entamé la mise en œuvre des engagements qu’il avait pris devant le peuple algérien, à travers son programme électoral qui comprenait 54 axes », ajoute la même source, notant que durant cette période, « notre pays a franchi des étapes importantes dans le processus de réformes politiques, économiques et sociales ainsi qu’en matière de consolidation des fondements de la démocratie et de l’Etat de droit, dans le but d’asseoir les bases de la nouvelle Algérie à laquelle aspire notre peuple ». « Après le parachèvement de l’édifice institutionnel de l’Etat, facteur essentiel de stabilité, pour se consacrer ensuite aux questions liées aux volets économique et social et la reconquête par notre pays de sa place naturelle sur le plan extérieur, tous les signes et indicateurs montrent, aujourd’hui, et sans le moindre doute, que l’Algérie qui s’est engagée sur la voie du changement dans le cadre d’un plan global de redressement national, avance à pas sûrs et réels vers le parachèvement de l’édification de l’Algérie nouvelle sur le terrain », souligne la revue. Pour El Djeïch, « ces réformes profondes et cette nouvelle orientation de l’Etat dans tous les domaines, ainsi que les résultats obtenus sur le terrain jusqu’à présent à différents niveaux, ont suscité chez le peuple algérien de grands espoirs en des lendemains meilleurs, après avoir commencé à cueillir les premiers fruits de la nouvelle Algérie et rétabli sa pleine confiance en les institutions de l’Etat, étant grandement convaincu que la voie nationale adoptée apportera un réel changement et imprimera un nouveau départ à notre pays, lui permettant d’occuper une place de choix dans le concert des nations ». « Dans le cadre de son plan de réforme globale de l’Etat et des institutions de la République, Monsieur le Président a adopté un discours unificateur, en plus de la moralisation de la politique et de la vie publique ainsi que de la bonne gouvernance, et fait de la compétence un critère fondamental dans le choix et la nomination aux différents postes de l’Etat », indique la même source, ajoutant qu' »il est devenu clair pour tous que l’homogénéité est devenue évidente entre les institutions étatiques pour faire face aux défis internes et externes ». La publication rappelle que le Président de la République « a choisi de s’adresser périodiquement au peuple algérien, à travers les médias nationaux, pour l’informer de tous les développements liés à ce qui a été réalisé dans le cadre de la nouvelle Algérie et ce qui devrait l’être, de manière progressive, selon une vision prospective et un plan minutieusement étudié ». La revue note, d’autre part, que dans le domaine de la défense, et en droite ligne de cette démarche de renouvellement sous la conduite du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, l’Armée nationale populaire (ANP) « est au rendez-vous de cet élan national, en poursuivant l’exécution des grandes et nobles tâches qui lui sont assignées, avec professionnalisme et compétence sur deux fronts ». « Le premier a trait à la défense de la souveraineté nationale, de l’intégrité territoriale et de l’unité populaire, parallèlement à la modernisation des différentes forces et au rehaussement de leur niveau de disponibilité opérationnelle, à travers la réalisation rigoureuse du contenu des programmes de préparation au combat ainsi que des exercices démonstratifs avec munitions réelles, exécutés par les différentes forces, en vue de renforcer la coordination opérationnelle et donc assurer une disponibilité opérationnelle maximale », affirme-t-on. « Le second front a trait à sa contribution efficace au processus de développement national, à l’exemple des fabrications militaires », note l’Edito, soulignant à ce titre que le Haut commandement de l’ANP « œuvre en permanence à la promotion de ce secteur et à faire en sorte qu’il soit au service de la sécurité et de la défense nationales ainsi que du développement économique de notre pays ». L’Edito d’El Djeïch conclut à ce propos que « le renforcement des fondements de l’Algérie nouvelle pour aller de l’avant vers la concrétisation de nouvelles réalisations relève de la responsabilité de tous les Algériens, car les défis auxquels notre pays doit faire face, à la lumière d’une conjoncture régionale et internationale instable, exige plus que jamais le renforcement de la cohésion nationale et du front interne ».aps

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

BEM et Bac session 2024: révision des données des inscrits à partir de jeudi

Le ministère de l’Education nationale ...

Laagab prend part à la 3e édition du Congrès des médias arabes à Tunis

Le ministre de la Communication, ...

Chanegriha visite l’Etablissement de construction des aéronefs à Oran

Le Chef d’Etat-major de l’Armée ...

Des organisations nationales et des associations saluent la teneur du discours du président de la République devant le Parlement

Des organisations et des associations ...

Président de la République : « les résidus de la Issaba » ont provoqué la pénurie des produits alimentaires pour démoraliser les citoyens

 Le président de la République, ...