Accueil » RÉGIONS » La bibliothèque nationale célèbre le centenaire du décès du poète Abdallah Ben Kerriou

La bibliothèque nationale célèbre le centenaire du décès du poète Abdallah Ben Kerriou

La Bibliothèque nationale a célébré, samedi à Alger, le centenaire du décès du poète Abdallah Ben Kerriou (1871-1921), en hommage au riche parcours du poète, un des pionniers et maîtres du Melhoun algérien. Des hommes de lettres à l’instar de Abdelhamid Bourayou et Ahmed Abdelkrim sont revenus, lors de cet événement organisé en collaboration avec Beït Echiir El Djazaïri et le Centre de la culture et des arts du Palais des Rais (Bastion 23), sur le parcours du poète Abdallah Ben Kerriou, considéré comme « le témoin d’une période historique importante qu’il a relatée avec des vers de poésie reflétant des valeurs sociales et humaines ». L’écrivain, universitaire et journaliste, Lazhari Labter a expliqué que « la rencontre s’inscrit dans le cadre des activités prévues à l’échelle nationale jusqu’à la fin de l’année pour célébrer les œuvres de Abdallah Ben Kerriou à l’occasion du centenaire de sa mort, coïncidant avec le 170e anniversaire de la résistance de la ville de Laghouat où un génocide avait été perpétré par l’armée coloniale française contre ses habitants ». Il a annoncé, à cette occasion, »la création de l’Association Al-Takhi Abdallah Ben Kerriou avec pour principal objectif de préserver ses recueils de poèmes et les classer comme patrimoine national ». Le chercheur en patrimoine populaire, Bachir Bediar a évoqué « l’emploi par le poète Abdallah Ben Kerriou, à travers ses poèmes, des mythes grecs, babyloniens et arabo-musulmans, ce qui reflète ses riches connaissances et sa verve poétique ». De son côté, la romancière Amel El Mahdi a déploré, à travers une lecture de son roman intitulé « La belle et le poète », inspiré de la vie du poète, « le manque d’intérêt pour les œuvres du poète Ben Kerriou », relevant « la nécessité d’orienter davantage les études vers les réalisations de cette icône du Melhoun ». La manifestation a été marquée par le vernissage d’une exposition d’arts plastiques et l’organisation d’un gala animé par une troupe musicale de Laghouat au niveau du Bastion 23. aps

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Port d’Alger. Saisie de 7,6 kg de cocaïne et 1,8 millions Da de faux billets

Les agents des Douanes au ...

Présentation de la générale de la pièce « Ettaihoune »

Une assistance nombreuse d’artistes, de ...

Le nouveau Ballet « El Djazaïr, Bin el bareh wel’youm », ou le chemin vers une Algérie prospère

Le spectacle chorégraphique « El Djazaïr, ...

Cinémathèque d’Alger. Projection de deux nouveaux courts métrages

Les courts métrages « Open » et ...

Mascara. 10 ans de prison ferme pour une personne dans une affaire de spéculation

Le Tribunal de Mascara a ...