Accueil » ÉCONOMIE » Elevage d’autruches en Algérie. Une vision globale et des actions multidisciplinaires pour développer la filière

Elevage d’autruches en Algérie. Une vision globale et des actions multidisciplinaires pour développer la filière

Le développement de l’élevage d’autruches en Algérie et son intégration dans la stratégie de la sécurité alimentaire requièrent une vision globale et des actions multidisciplinaires et coordonnées, ont affirmé à Alger, plusieurs universitaires et scientifiques.  »La conjugaison des efforts entre divers intervenants est en mesure de promouvoir la filière d’élevage d’autruches » a indiqué Yazid Mehdi de l’Institut technique des élevages (ITELV), lors d’une journée d’étude sur « la politique agricole et la stratégie de la sécurité alimentaire: étude de cas de l’élevage d’autruches en Algérie », organisée par l’Institut National d’Etudes de Stratégie Globale (INESG). Il a dans ce sens assuré que l’autruche détient  »une valeur marchande très élevée » et constitue  »un créneau simple qui ne nécessite pas de grands investissements comparé à d’autres élevages ». Dans les détails, l’intervenant a indiqué, dans sa communication portant sur  »les productions consommables de l’autruche » que les études effectuées ont démontré la valeur nutritive de la viande d’autruche, riche en protéine et faible en valeur calorique, qui peut constituer, a-t-il soutenu  »un ingrédient de choix » dans l’alimentation des athlètes et dans les divers régimes alimentaires. M.Yazid Mehdi a également affirmé que  »la graisse d’autruche, sa peau, ses œufs et ses plumes sont des matières très prisées dans les industries de transformation, du cuir et maroquinerie et cosmétiques ». De son côté, M. Khodir Madani du Centre de recherche en technologies agro-alimentaires (CRTAA) a plaidé pour un  »accompagnement scientifique » dans la promotion de la filière d’élevage d’autruches, relevant que les expériences réussies de ce créneau en Afrique du Sud et aux Etats Unis d’Amérique sont attribuées, entre autres facteurs,  »aux centaines de recherches scientifiques et études consacrées à cet animal et répondant aux préoccupations des éleveurs ». L’intervenant a, dans la foulée, souligné qu’une concertation entre les différents intervenants permet d’asseoir les mécanismes de la promotion de l’élevage d’autruche et son exportation. M.Hacene Menouar, président de l’association  »Amane » pour la protection des consommateurs, a relevé l’importance de la diffusion de la culture de la consommation de la viande d’autruche dans la société, notamment à travers les interventions des nutritionnistes et les émissions télévisées consacrées à l’art culinaire. Dans une déclaration à l’APS, la sous-directrice du département organisation et développement des filières agricoles au ministère de l’Agriculture et du développement rural, Samah Lahlouh a indiqué qu’actuellement l’élevage d’autruche est concentré dans des  »élevages familiaux »  recensés notamment à Tipasa, El Baydh et d’autres villes au Sud du pays. Elle a ajouté que le ministère de l’Agriculture œuvre à développer et faire intégrer la filière de l’élevage d’autruche dans le programme agricole. Au cours de cette journée d’étude, le premier secrétaire de l’ambassade de l’Afrique du Sud en Algérie, Bernard Legodi a présenté l’expérience reconnue à l’international de son pays dans l’élevage d’autruche et émis le souhait de voir se concrétiser des partenariats dans ce domaine avec l’Algérie. Aussi, le pionnier dans l’élevage d’autruche en Algérie, Abdelkader Ghazli, de Tipasa, a présenté son expérience dans le domaine et ses préoccupations d’ordre techniques et administratives dans la promotion de son investissement.  APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Discours du président de la République: la politique économique de l’Etat a porté ses fruits

La politique économique avisée de ...

Le président de la République met fin aux fonctions du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Henni et le remplace par Youcef Cherfa

Le président de la République, ...

Le stock de céréales et de lait en poudre a triplé au cours des 2 dernières années

Dans l’objectif d’augmenter les réserves ...

Réunion des gouverneurs des banques centrales arabes à Alger: L’Algérie prête à renforcer l’action arabe commune

Le Premier ministre, M. Aïmene ...

Légumineuses: injection « urgente » des quantités nécessaires à des prix « fixes » sur le marché national

Le ministre de l’Agriculture et ...