Accueil » ORAN » Direction de l’Education de la wilaya d’Oran. Quel sort pour les œuvres sociales ?

Direction de l’Education de la wilaya d’Oran. Quel sort pour les œuvres sociales ?

La Commission nationale des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale  a  dépêché, la  semaine  passée, des  émissaires  dans  la  wilaya d’Oran pour s’enquérir des entraves bureaucratiques qui plombent la gestion de la commission locale, selon une source crédible. En effet, c’était prévisible ! Les représentants de la commission nationale (Cwoste) ont effectué une visite de courtoisie au directeur de  l’académie d’Oran qui s’est  engagé  à  apporter toute l’aide nécessaire  pour  faciliter  le  dégel  de  la  commission  locale des œuvres sociales.

La délégation s’est ensuite dirigée au siège de la commission wilaya des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale pour une séance de travail qui s’est achevée par la décision de libérer, dans les plus brefs délais, les primes et autres indemnités bloquées.  Le président de la Commission des œuvres sociales des travailleurs de l’éducation nationale de la wilaya d’Oran (Cwoste), Belahoual Mansour, précise que cette délégation a été envoyée à Oran sur demande des membres de la commission locale qui se plaignent du “blocage des œuvres sociales” depuis plusieurs mois. “Depuis notre installation en novembre 2021, nous avons entamé le traitement de tous les dossiers en instance. Quatre délibérations ont été adoptées à ce jour pour débloquer les primes aux ayants droit, mais aucun dinar n’a été versé dans les comptes des bénéficiaires.  Le paiement des primes et autres indemnités dépend exclusivement des prérogatives de la structure de gestion désignée par l’employeur (académie)”, affirme notre source.  La commission locale des œuvres sociales, qui a été prise à partie par des centaines de “bénéficiaires” en colère, a finalement décidé de lancer un appel de détresse à la commission nationale “après épuisement de toutes les tentatives pour débloquer la situation”. “La colère est montée, ces dernières semaines, parmi les travailleurs de l’éducation à Oran qui s’impatientent désormais après plusieurs mois de blocage des primes et autres indemnités.  Il y a eu des appels à la contestation, ce qui nous a contraints à solliciter l’intervention de la commission nationale”, continue notre interlocuteur. Les dossiers s’entassent par milliers sur les bureaux de la commission locale depuis 2019, une exception à l’échelle nationale, et les efforts fournis par les nouveaux membres élus en mai 2021 semblent vains face à la “machine bureaucratique”.  Il est à rappeler que les œuvres sociales sont composées de la commission locale qui regroupe les neuf membres élus par les travailleurs de l’éducation nationale et la structure de gestion qui comprend un comptable agréé et un ordonnateur, chargés de l’exécution des différentes délibérations adoptées par la commission.  Enfin, quatre délibérations  ont été adoptées à ce jour pour débloquer les primes aux  ayants droit, mais aucun  dinar n’a été  versé  dans les comptes des bénéficiaires. Alors, quel est le sort des œuvres sociales dont le passé parait terne.

À propos Nory.B

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Immigration clandestine. Une bande de passeurs démantelée à Mers El Hadjadj

Les services de la gendarmerie ...

Drame familiale. Une adolescente de 16 ans tue son père

Une adolescente  de 16 ans ...

Hai Es-seddikia. Saisie de 3 quintaux de viande blanche avariée

Trois quintaux de viandes blanche ...

Chambre de Commerce. Les Douanes organisent une journée d’information

La direction régionale des Douanes ...

Epic propreté Oran. Plus de 510 tonnes d’ordures ménagères collectés en 24h

Plus de 510 tonnes d’ordures ...