Accueil » SANTE » Des journalistes d’Oran prennent part de la 10e session « Roche Medias Training »

Des journalistes d’Oran prennent part de la 10e session « Roche Medias Training »

La non-disponibilité des médicaments notamment les plus récents utilisés dans les nouveaux protocoles de traitement des différentes pathologies est le sujet le plus évoqué ces temps-ci dans les secteurs de la Santé et de l’Industrie pharmaceutique.

Il s’agit-là d’un important facteur dans la prise en charge optimale des patients. A partir de là, les laboratoires Roche- Algérie, ont jugé utile d’inclure ce sujet très important dans leurs séries de formation, « Roche Medias Training », destinée aux journalistes et à laquelle ont pris part, ce lundi 11 avril, des journalistes de la wilaya d’Oran notamment, les membres du bureau de wilaya du FNMA (Forum National des Médias Algériens).  Cette 10e série de formation qui a eu lieu par vidéoconférence pour les journalistes oranais et en présentiel pour leurs confrères d’Alger a été animée par le Professeur Mustapha Chelghoum, pharmacien en chef au CHU de Sidi Bel Abbès et enseignant de pharmacie hospitalière et gestion pharmaceutique, qui abordé la question importante du financement de l’accès à l’innovation en mettant en exergue la mise en place des contrats innovants. Dans ce cadre, le conférencier a expliqué qu’une meilleure prise en charge des personnes malades n’est possible que si ces derniers sont traités selon les nouvelles thérapies. Il a ajouté, dans ce même volet, que l’Algérie possède le délai le plus long de la région Moyen Orient et Afrique du Nord en termes de commercialisation des thérapies. Il a indiqué que sur les 225 nouveaux produits pharmaceutiques dans le monde, seulement 19 sont enregistrés en Algérie et 4 seulement sont véritablement disponibles sur le marché. Selon ce spécialiste, l’Algérie est en retard de 8 ans en matière d’enregistrement des nouveaux médicaments. « Nous pensons beaucoup à diminuer les dépenses et à gérer les budgets, c’est bien mais il va falloir penser à diminuer les coûts en matière d’hospitalisation au lieu de rétrécir les dépenses de l’achat des médicaments », a-t-il expliqué en précisant qu’il est urgent que nous commençons à « penser différemment ». Pr Chelghoum est revenu, lors de cette 10e session, sur la problématique du financement qui constitue un véritable challenge pour notre système de santé. Il a noté qu’il est urgent de résoudre ce problème afin de garantir l’équité des soins et l’accès à des traitements innovants pour tous les patients algériens. Dans ce cadre il a donné exemple des personnes souffrant de maladies cardio-vasculaire dont le taux d’hospitalisation est de 75%. Il a expliqué qu’en facilitant l’accès aux nouvelles entités thérapeutiques on peut réduire ce taux d’où une diminution importante des coûts. Il a ajouté que les protocoles sanitaires utilisés en Algérie sont anciens et réduisent les chances de guérison des patients. Il a également précisé que les médicaments innovants sont plus efficaces et permettent aux personnes malades de gagner dans l’espérance de vie. A partir de là il est, selon le conférencier, plus qu’urgent de trouver les mécanismes nécessaires en matière de fixation des prix des médicaments pour faire face au nombreux lobbying  qui activent dans ce cadre. Il a expliqué qu’il était possible  pour l’Algérie d’adopter plusieurs sortes de contrats d’accès au marché. Il a aussi insisté sur le fait que l’innovation dans les technologies de la santé doit être considérée par son efficacité dans la prise en charge des personnes malades et non pas par les coûts qu’elle engendre.

À propos B.Mourad

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Octobre rose. Organisation de la 9e édition du marathon de sensibilisation au cancer du sein

Près de 500 femmes et ...

Un virus étrange qui touche les enfants à Oran. Les explications de la direction de la santé de la wilaya

Suite à des rumeurs et ...

Journée arabe de la santé. Elaboration d’un agenda pour investir dans l’enfant durant la période 2015-2030

La Ligue arabe a élaboré ...

Benbouzid insiste sur l’amélioration des conditions d’accueil des patients et de travail des staffs

Le ministre de la Santé, ...

Le ministre de la Santé ordonne d’accélérer la réalisation des projets accusant un retard

Le ministre de la Santé, ...