Accueil » SPORT » CHAN-2022 (Gr. D) Mali-Angola. L’erreur n’est pas permise pour les deux antagonistes

CHAN-2022 (Gr. D) Mali-Angola. L’erreur n’est pas permise pour les deux antagonistes

Pour la quatrième journée du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des footballeurs locaux, qui se tient en Algérie, c’est au tour du stade du complexe olympique Miloud-Hadefi d’Oran de se mettre à l’heure continentale à l’occasion du premier match qu’abrite la ville, lundi, entre le Mali et l’Angola (17h00) en ouverture des rencontres du groupe D. Et comme seul le premier de cette poule, composée de trois équipes seulement, se qualifiera aux quarts de finale, les points de cette rencontre deviennent tout simplement précieux. Autrement dit, l’erreur n’est pas permise pour chacune des deux sélections, malienne et angolaise. D’ailleurs, les deux antagonistes en sont conscients, et affichent tous les deux de réelles ambitions pour faire déjà un pas vers les quarts. Mais ce sont les Aigles maliens qui bénéficient des faveurs des pronostics, vu qu’ils sont les finalistes de la précédente édition disputée au Cameroun 2020 (reporté à 2021) et qu’ils ont perdu. Rien que pour cela, les Maliens, qui sont à leur cinquième participation au CHAN, abordent le rendez-vous d’Algérie avec l’intention de prendre leur revanche sur le sort. Mais les Angolais ne l’entendent sûrement pas de cette oreille. Les « Antilopes », qui comptent une finale du CHAN perdue en 2011 devant la Tunisie, veulent marquer les esprits en Algérie. Auteurs d’un parcours remarquable lors des qualifications à cette 7e édition, les Angolais, présents pour la quatrième fois dans la phase finale du CHAN, espèrent poursuivre sur leur lancée. Cette rencontre Mali-Angola, sera, selon les observateurs, la « finale » de la poule D, sauf si la Mauritanie, la troisième équipe de la poule, réserve une surprise à ses deux prochains adversaires. Finaliste malheureux de la CHAN à deux reprises (2016 et 2021), la sélection malienne A’, espère cette fois-ci créer l’exploit et rejoindre le cercle des nations sacrées. Les « Aigles », qui enregistre leur cinquième participation au CHAN, devront tout d’abord passer l’écueil du premier tour, face à l’Angola et de la Mauritanie, deux autres prétendants. Pays reconnu pour sa formation locale, le Mali regorge de nombreux centres et académies de football d’où sortent les joueurs qui regorgent la sélection locale. Et les gros clubs du pays sont les pourvoyeurs de la sélection. D’ailleurs, c’est avec pratiquement un même groupe à l’exception de deux ou trois joueurs que le coach du Mali Nouhoum Diané va entamer la compagne africaine pour tenter d’aller chercher le trophée à Alger. Au CHAN 2022, le coach des Aigles misera dans sa conquête du titre sur Makan Samabally, formé au centre Jean Marc Guillou, le milieu de terrain de l’AS Real Bamako est un joueur à suivre. Avec une vision de jeu en grosse progression et une belle qualité de passes, Samabally sera l’une des armes du Mali. L’autre attraction des « Aigles » n’est autre qu’Ousmane Coulibaly dit « Kalaba » qui a juste 20 ans, il pourrait bien être l’un des joueurs les plus en vue du tournoi. Un joueur comme le Mali sait en former. Pour sa part, l’Angola, lui aussi finaliste malheureux lors de l’édition de 2011 souhaiterait bien débuter sa campagne avec un bon résultat dans l’espoir de briller dans au 7e Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022. Sa première sortie oranaise face au Mali, sera un véritable quitte ou double. Le vainqueur pourrait mettre un pied en quarts de finale. Pour réussir le tournoi, l’entraîneur Pedro Gonçalves en poste depuis 2019 avec son passage réussi avec l’équipe nationale des U17, qu’il a menée à sa première Coupe du monde U-17 de la FIFA en 2019 au Brésil, comptera sur le talent de nombreux joueurs tels que les défenseurs Augusto de Jesus Corte Real Carneiro (27 ans), sociétaire de Petro Luanda, et Joaquim Paciencia (26 ans) de Sagrada Espérança, et le jeune attaquant Ambrosini Antonio Cabaça Salvador (20 ans) qui évolue à Sagrada Esperança. Sous sa direction, les Palancas Negras ont remporté huit de leurs 12 matchs et n’ont perdu qu’une seule fois, ce qui leur a permis de se qualifier pour leur quatrième CHAN, qui s’est déroulé en Algérie. APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le président de la Fédération camerounaise Samuel Eto’o à Alger

Le président de la Fédération ...

Victoire du Sénégal devant la Côte d’Ivoire (1-0)

La sélection sénégalaise de football ...

Equitation (Challenge mondial de saut d’obstacles catégorie « A »). Les cavaliers d’El Assil de Skikda se distinguent

Les cavaliers du club équestre ...

CHAN-2022. Les Algériens entament la 2e phase de préparation à Fujaïrah

La sélection nationale de football ...

Zefizef à propos de la CAN 2025. Le dossier de candidature de l’Algérie sera déposé avant le 16 décembre

Le président de la Fédération ...