Accueil » ÉCONOMIE » Céréales. Un programme pour la réalisation de silos destinés au 1er stockage dans les fermes et points de collecte

Céréales. Un programme pour la réalisation de silos destinés au 1er stockage dans les fermes et points de collecte

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a fait savoir que dans le cadre de l’élargissement des capacités de stockage des céréales, un programme sera mis en place pour la réalisation de petits et moyens silos au niveau des points de collecte et des fermes pour le premier stockage des céréales avant leur acheminement aux coopératives.
Dans une allocution lors de l’installation d’un groupe de travail intersectoriel regroupant les secteurs de l’Agriculture, de l’Industrie et des Ressources en eau, en présence des ministres concernés, M. Henni a indiqué qu’il sera procédé à la « mise en place d’un programme spécial pour la réalisation de grands et moyens silos au niveau des points de collecte et des fermes de céréales, destinés au premier stockage de céréales avant de les déposer auprès des coopératives concernées ».
Ce programme intervient en « application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, concernant l’élargissement des capacités de stockage des céréales eu égard à leur importance notamment dans la réalisation de la sécurité alimentaire du pays », rappelle le ministre. S’agissant de l’extension de la superficie d’irrigation, le même responsable a affirmé que son département avait adopté, dans le cadre du programme du gouvernement, deux axes essentiels. Le premier concerne l’extension de cette superficie à travers la préservation et la valorisation des capacités existantes tout en développant de nouvelles surfaces dotées de techniques modernes d’irrigation et d’exploitation. Pour le second axe, il s’agit selon le ministre, de la sécurisation de la production nationale en matière de céréales en recourant à l’irrigation complémentaire ou globale dans les régions du Sud. Pour ce faire, M. Henni a appelé, dans le cadre de la coordination gouvernementale, à trouver des solutions idoines pour l’octroi des autorisations de forage de puits et de favoriser l’investissement, notamment en ce qui concerne la fabrication des équipements hydrauliques et la facilitation de l’attribution des agréments aux laboratoires de contrôle des caractéristiques techniques du matériel d’irrigation ». A ce propos, le ministre a rappelé que la superficie irriguée avait connu une importante évolution en atteignant 1,47 million d’hectares, dont 939.200 hectares dotés de systèmes d’économie d’eau soit 64% de la surface irriguée. Et d’ajouter que le « secteur de l’Agriculture et du développement durable avait tracé un programme pour l’extension des superficies irriguées à l’horizon 2030 avec la possibilité d’atteindre 2.5 millions d’hectares destinées essentiellement aux récoltes stratégiques (céréales et légumineuses) », a-t-il souligné. APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le secteur minier désormais au cœur de la bataille de la diversification économique

Le secteur des Mines, sous ...

Rezig évoque avec son homologue mauritanien le renforcement de la coopération bilatérale

Le ministre du Commerce et ...

Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne

Le ministre du Tourisme et ...

Agriculture. La Hollande intéressée par l’approfondissement de la coopération avec l’Algérie

L’ambassadrice du Royaume des Pays-Bas ...

Le SG de l’UNPA insiste sur l’impératif de protéger le foncier agricole

Le secrétaire général de l’Union ...