Accueil » SPORT » Brest: Youcef Belaïli attend le déclic

Brest: Youcef Belaïli attend le déclic

Par: Nory.B

L’international algérien, Youcef Belaili a réussi le pari de revenir jouer en Europe après avoir précédemment manifesté son désir de vivre une nouvelle expérience dans le vieux continent pour se racheter de son échec avec la formation française d’Angers, que le joueur a rejoint en 2017, mais sans y faire long feu. Il faut dire que son transfert vers Brest a été perçu comme un grand pas réalisé par Belaïli, car la transaction a été conclue quelques minutes avant la clôture du marché des transferts d’hiver en France. Une chance inouïe pour l’enfant d’Oran pour évoluer dans un haut niveau, peut-être la dernière de sa carrière pour prouver aussi son talent après son brillant passage avec l’Espérance de Tunisie et le Qatar Club.

L’arrivée de Belaïli à Brest a suscité d’ailleurs un grand engouement du public, après que les comptes du club français sur les réseaux sociaux ont enregistré une affluence record des abonnés immédiatement après l’annonce officielle du transfert. Mais sur le terrain, les fans attendent de voir Belaïli évoluer avec son véritable niveau. Pourtant, l’ailier algérien est vite entré dans les plans de l’entraîneur brestois, qui s’est appuyé sur la star algérienne dès sa première semaine avec le club. Il lui a même donné les clés du jeu du club breton puisqu’il a été titulaire dans quatre matches jusque-là. Après quelques séances d’entraînements avec sa nouvelle équipe, Belaïli est devenu aussi le premier tireur des balles arrêtées. Son entraineur lui a également donné une grande liberté sur le terrain, ce que recherche, du reste, Belaïli, car il veut sentir la confiance de tout le monde. C’est dire que toutes les conditions étaient réunies afin de réaliser un bon départ, mais cela ne s’est pas produit. Pis, l’entraîneur de Brest a fait sortir son joueur algérien après seulement une demi-heure du précédent match face à Lorient, suite à l’expulsion d’un élément de son équipe. Aux yeux des spécialistes, cette décision prouve que le coach brestois estime que Belaïli n’est toujours pas prêt physiquement pour suivre le rythme d’un match, de surcroît quand les siens sont en infériorité numérique. La décision a constitué un coup dur pour l’ancien joueur du MCO, qui a toutefois ruminé sa colère, mais il a certainement commencé à se poser des questions sur les raisons de ce choix de son entraîneur qui lui a fait confiance d’emblée, avant qu’il commence à se ravier progressivement. Dans un championnat très fort physiquement, comme c’est le cas pour la Ligue 1 française, aucun joueur ne peut réussir s’il n’est pas capable de jouer à la fois un rôle défensif et offensif avec le reste de l’équipe.

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le président de la Fédération camerounaise Samuel Eto’o à Alger

Le président de la Fédération ...

CHAN-2022 (Gr. D) Mali-Angola. L’erreur n’est pas permise pour les deux antagonistes

Pour la quatrième journée du ...

Victoire du Sénégal devant la Côte d’Ivoire (1-0)

La sélection sénégalaise de football ...

Equitation (Challenge mondial de saut d’obstacles catégorie « A »). Les cavaliers d’El Assil de Skikda se distinguent

Les cavaliers du club équestre ...

CHAN-2022. Les Algériens entament la 2e phase de préparation à Fujaïrah

La sélection nationale de football ...