Accueil » ORAN » Bir el Djir. Les crevasses au milieu de la route, agacent les automobilistes

Bir el Djir. Les crevasses au milieu de la route, agacent les automobilistes

Par: A.e.k.B

A Bir el Djir, plus exactement à proximité de la polyclinique, l’état de la route principale qui traverse le centre ville laisse vraiment à désirer, il ne s’agit pas de nids- de poules, mais de crevasses qui réservent de mauvaises surprises aux automobilistes lorsqu’elles sont recouvertes par les eaux pluviales. En effet, l’état de dégradation de la route qui traverse le centre ville de Bir el Djir, ne donne pas uniquement une vilaine image a cette importante localité ainsi  qu’a ses gestionnaires, mais il fait rager  les automobilistes, qui s’interroge sur les raisons qui empêchent les responsables locaux  d’entamer les travaux de réparation de ces crevasses qui causent des dommages a  leurs véhicules. Un réel risque routier, qui endommage les suspensions, les amortisseurs,, les pneus et leur alignement  ainsi que la carrosserie, comme il peuvent causer également de graves accidents de la circulation lorsque les automobilistes se suivent de trop proche et en  essayant de les éviter, ils vont accrocher d’autres voitures ou causer d’autres problèmes au niveau de la  circulation qui peuvent coûter plus cher  qu’un dommage causé au niveau mécanique par un nid de poule. Un conducteur de taxi dira « les tronçons de route dégradés, posent un sérieux problème aux automobilistes, ils ne causent pas uniquement la dégradation des véhicules, mais ils font courir le risque de graves accidents de la circulation surtout lors des intempéries et pendant la nuit,  et plus particulièrement pour ceux qui ne sont pas habitués à emprunter cette route. Sachant que le prix de  la pièce de rechange est très élevé, tomber dans un trou pareil peut coûter très cher, je ne vois vraiment pas pourquoi nous payons la vignette  et pourquoi on nous parle uniquement de l’excès de vitesse lorsqu’un accident de la circulation se produit à cause de la dégradation de la route » s’interroge notre interlocuteur.

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Une semaine théâtrale à Oran pour célébrer la Révolution de novembre 1954

L’association culturelle El Amal d’Oran ...

Saisie de plus d’un quintal de viande blanche et d’abats avariés

Les services de police ont ...

Économie circulaire. 1ière Conférence internationale à Oran

« L’entreprise, acteur incontournable de ...

15 blessés suite au renversement d’un bus à Bousfer

Le renversement d’un bus de ...

Le foncier octroyé aux investisseurs n’ayant pas concrétisé leurs projets sera récupéré. Les projets de plus de 70 investisseurs au point mort à Oran

 Suite aux dernières directives du ...