Accueil » ACTUALITE » Algérie-France. Fonder un partenariat d’exception basé sur le respect, la confiance et l’équilibre des intérêts

Algérie-France. Fonder un partenariat d’exception basé sur le respect, la confiance et l’équilibre des intérêts

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé jeudi dernier à Alger, avoir convenu avec le président français, Emmanuel Macron, en visite officielle en Algérie, d’ancrer une nouvelle orientation de renforcement des relations bilatérales, fondée sur l’établissement d’un partenariat global d’exception, selon les principes du respect et de la confiance mutuels et de l’équilibre des intérêts entre les deux Etats. Dans une déclaration de presse commune, à l’issue des entretiens avec son homologue français, le Président Tebboune a déclaré: « nous avons évoqué ensemble tous les volets ayant trait à la coopération bilatérale et les moyens de la renforcer, en vue de servir les intérêts communs de nos deux pays et de garantir à nos relations, tous domaines confondus, un élan qualitatif à même d’assurer une consécration de la nouvelle orientation que nous avons convenue d’ancrer ». Cette même orientation est « fondée sur l’établissement d’un partenariat global d’exception conformément aux principes du respect et de la confiance mutuels, et de l’équilibre des intérêts entre les deux Etats », a-t-il soutenu. Le Président Tebboune a émis le souhait que la visite du président Français en Algérie « ouvrira de nouveaux horizons aux relations de partenariat et de coopération » entre les deux pays, affirmant que les entretiens « fructueux » avec son homologue français, tenus dans « la franchise habituelle » démontrent « la particularité, la profondeur et la diversité des relations qui lient nos deux pays, ceux-ci englobant l’ensemble des domaines, allant de l’histoire commune et de la mémoire, au dialogue et à la coordination sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun ». Sur le plan bilatéral, le président de la République a souligné que les entretiens ont permis  « l’évaluation de la réalisation des objectifs de la Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération, établie entre les deux pays en 2012 », ajoutant que les deux parties ont « abordé les moyens de surmonter les différents obstacles qui entravent la concrétisation des aspirations des deux peuples et des deux pays dans leur élan vers l’établissement de relations stratégiques à la mesure de leur immense potentiel, garantissant la satisfaction des grandes ambitions légitimes des deux peuples ». De plus, la rencontre a été pour les deux parties, poursuit le Président Tebboune, l’occasion de renouveler leur « détermination à aller de l’avant pour l’intensification de nos efforts, en vue de rehausser nos relations suivant des étapes pratiques étudiées et un calendrier précis pour l’activation des mécanismes de coopération et la consolidation de la dynamique positive, à l’horizon des prochaines échéances bilatérales, notamment le Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), le Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) et le Dialogue stratégique algéro-français, tout en intensifiant les échanges de visites, à tous les niveaux, entre les responsables des deux pays ».

« Par ce programme, nous ambitionnons la consolidation de la coopération scientifique, technologique et culturelle et le renforcement du niveau des échanges commerciaux entre les deux pays, à la lumière des grandes réformes nationales qui visent à améliorer le climat des affaires », a soutenu le Président Tebboune. La rencontre a été également l’occasion, souligne le président de la République, d’évoquer les conjonctures sécuritaire et politique d’intérêt commun, tant à l’échelle régionale qu’internationale. « Nous y avons, d’une part, échangé nos points de vue sur de nombreuses questions qui revêtent une importance pour les deux pays, notamment la situation en Libye, au Mali, au Sahel et au Sahara Occidental, qui requièrent des efforts conjugués à même de consolider la stabilité dans la région », a-t-il déclaré. Les deux parties ont, en outre, convenu « de la nécessité d’intensifier la concertation autour des questions qui font l’actualité sur l’échiquier international, engendrant de nouveaux défis qui menacent la sécurité et la stabilité de notre espace méditerranéen, voire la paix et la sécurité internationales », a avancé le président de la République.La situation internationale actuelle et les « difficultés qui en découlent », exigent des deux pays, a-t-il dit, « d’œuvrer communément sur les plans bilatéral et multilatéral pour y faire face, selon une vision globale et cohérente qui permet de traiter efficacement les sources des troubles actuels, en restant pleinement attaché aux principes de la Charte des Nations Unies, garant de la préservation de la sécurité et de la stabilité ». Le Président Tebboune a ainsi tenu à « apprécier les résultats encourageants de la visite du président français en Algérie », qui permet aux deux parties de « procéder à une évaluation globale du niveau de coopération entre nos deux pays, et de tracer des perspectives prometteuses pour le rehaussement du partenariat exceptionnel qui les unit ». APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les vols internationaux transférés à la nouvelle aérogare

La compagnie aérienne nationale « Air ...

Sonelgaz Le problème de recouvrement des créances entrave la réalisation des investissements programmés

Le PDG du Groupe Sonelgaz, ...

Belaribi. Près de 30.000 logements AADL distribués en novembre

Le ministre de l’Habitat, de ...

Le Président Tebboune reçoit l’ambassadeur du Ghana

Le président de la République, ...

Les relations historiques profondes algéro-indonésiennes évoquées à Alger

Le président de la Cour ...