Accueil » MONDE » Africom explore d’autres lieux que le Maroc pour organiser les manœuvres « African lion »

Africom explore d’autres lieux que le Maroc pour organiser les manœuvres « African lion »

Le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom) est en train d’explorer d’autres lieux  que le Maroc pour organiser les manœuvres « African lion », a annoncé avant-hier, le général Stephen J. Townsend, Commandant en chef de ce Commandement.  »La réponse la plus courte est oui. Nous sommes en train de le faire car le Congrès nous a demandé de déplacer ces exercices ou une grande partie des exercices vers d’autres lieux du continent », a déclaré le général Townsend en réponse à une question de savoir si l’Africom allait explorer d’autres lieux en Afrique pour organiser ces manœuvres, lors d’une conférence de presse en ligne. Il a dans le même sens expliqué que le nouveau budget de défense pour l’année fiscale 2022, adopté par le Congrès, exige que « nous nous penchions sur une diversification des exercices militaires et par diversification, il s’agit d’essayer de déplacer les exercices ou en tout cas certains éléments des exercices dans d’autres lieux du continent ». De nombreux membres du Congrès et des militaires américains avaient exigé du Pentagone de retirer du Maroc les exercices qui mettent en péril les intérêts américains avec des partenaires stratégiques, tout en exacerbant la tension dans la région du Maghreb. Le sénateur républicain Jim Inhofe a appelé cette semaine l’administration Biden à trouver un autre lieu pour organiser ces exercices militaires que le Maroc, en raison de l’ »absence de volonté et de sérieux » de Rabat pour résoudre la question du Sahara occidental. « Le Maroc n’a montré aucune volonté ni fait preuve de sérieux pour résoudre la question du Sahara occidental », a déploré Jim Inhofe dans une intervention publiée sur son compte Twitter, avant d’ajouter : « Les Etats-Unis devraient trouver un emplacement alternatif pour accueillir leur exercice militaire annuel qui se déroule chaque année au Maroc ». Par ailleurs, Jim Inhofe s’est dit « heureux » que les candidats pour diriger l’Africom et le commandement américain des opérations spéciales (US SO Command) « aient accepté de soutenir » son évaluation. APS

À propos la concorde

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Espagne. Le Parlement des Baléares condamne le massacre de Nador-Melilla

Le Parlement régional des îles ...

Le SG de l’ONU appelé à mettre fin à l’occupation sioniste

Le président palestinien Mahmoud Abbas ...

Manifestation à Rabat contre la normalisation avec l’entité sioniste

Une nouvelle manifestation dénonçant la ...

Royaume-Uni. La reine Elizabeth II est morte à 96 ans

La reine Elizabeth II, est ...

Iran. 10 morts dans une attaque au couteau

Un homme « mentalement instable » a ...